Toyota se lance dans la technologie verte en concevant sa première voiture à pile à combustible, la Mirai. C’est le résultat d’une vingtaine d’années de recherches, la firme japonaise a su construire une voiture autonome et écologique.

Le design de la Toyota Mirai est, avouons-le, un peu spécial. Tout comme la Prius, on dirait que les voitures écologiques conçues par Toyota n’ont pas des physiques avantageux. Le constructeur se rattrape donc sur la technologie.

Plus d’autonomie qu’une voiture électrique

La Toyota Mirai fonctionne comme une voiture électrique, en termes de pollution et de propulsion, sauf qu’elle est beaucoup plus autonome. Elle dispose d’une autonomie de 500 km et peut se recharger en seulement 3 minutes. En 2015, la Toyota Mirai sera disponible à la location au Japon et aux Etats-Unis (là où il y a des distributeurs d’hydrogènes).

La Mirai devrait ensuite arriver en Angleterre, en Allemagne et au Danemark à la fin de l’année 2015. En revanche, la commercialisation en France n’est pas prévue avant 2017. Toyota affirme avoir reçu 1500 commandes de la Mirai, soit bien plus que les prévisions initiales. Pour info, Toyota prévoit d’en produire 700 exemplaires en 2015, et près de 2000 unités les années suivantes.

60 000 euros le prix de la Toyota Mirai en France

Concernant le prix de la Toyota Mirai, le constructeur annonce un tarif de 50 000 euros an Japon. Il affirme avoir réduit le prix de la voiture de 95% depuis la première version en 2008. En France, la Toyota Mirai sera commercialisée plus de 60 000 euros.

Reste un problème de taille : les stations de recharge. Aujourd’hui inexistantes, le constructeur va devoir investir beaucoup d’argent dans la construction et la sécurisation de ces bornes car l’hydrogène est très inflammable. Selon Toyota, une station coûte entre 1,5 et 2 millions d’euros, sachant qu’il en faudrait au moins 1000 en France.

Vidéo Toyota Mirai

Votre commentaire :