Radars automatiques : les triplettes de l’autoroute A7

    0

    Le gouvernement n’a décidément pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs avec ses radars automatiques. Apparu à la fin 2002, c’est désormais plus de 1000 cabines fixes et quasiment autant de radars mobiles qui sillonnent nos routes à la recherche du moindre excès de vitesse.

    Et les statistiques sont effarantes puisqu’en seulement 4 ans, 30% des français ont perdu au moins un point sur leur papier rose et 300.000 permis de conduire ont été annulés. En revanche, et il fallait s’y attendre, le nombre de personnes circulant sans permis a considérablement augmenté.

    Une cabine radar peut en cacher deux autres

    Tout ça pour vous prévenir que la sécurité routière venait d’installer un nouveau piège à points (car il s’agit vraiment d’un piège !) sur l’autoroute A7 à hauteur de Bourg-les-Valence, dans la Drôme. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il se distingue par sa rangée de trois cabines radars, prêtes à vous mitrailler par derrière si vous ne respectez pas la limitation des 110 km/h.

    C’est le premier dispositif de ce genre mais sûrement pas le dernier puisque le premier ministre, Dominique de Villepin, et le ministre des transports, Dominique Perben, ont annoncé la mise en place de 400 nouveaux radars d’ici la fin de l’année 2006 et 500 autres l’année suivante. A ce rythme là, allez tout de suite vous inscrire dans un centre de récupération de points…

    Votre commentaire :