Revivez la course du Grand Prix de Formule E de Paris qui s’est déroulée aux Invalides samedi 23 avril 2016.

Crédit photos : FIA

1. Une première dans Paris

Tous les passionnés de sport automobile se sont donnés rendez-vous aux Invalides ce samedi 23 avril 2016 pour assister au premier Grand Prix de Formule E dans Paris.

2. Nombreuses personnalités

De nombreuses personnalités ont fait le déplacement pour l’occasion. Nous avons notamment aperçu le Prince de Monaco, Jean Todt (Président de la FIA), Anne Hidalgo (Maire de Paris) ou encore le Premier Ministre Manuel Valls.

3. Le « papa » de la Formule E

Alejandro Agag est peu connu du public. D’origine espagnole, il est le promoteur de la Formule E depuis la création de la discipline en 2014.

4. Une Bugatti… électrique !

Cette vielle voiture a été fabriquée par Bugatti dans les années 30. Son nom ? Bugatti Type 56. Sa particularité ? Elle est électrique.

5. Jules Bianchi toujours dans les mémoires

Certains spectateurs ont rendu un nouvel hommage à Jules Bianchi, décédé en juillet 2015 des suites de son terrible crash au GP du Japon de Formule 1 en 2014.

6. Spectacle à la française

Pendant que certaines femmes font le show sur la piste…

7. On fait le plein de kW !

… D’autres rechargent les batteries des monoplaces avant le départ de la course.

8. Sur la grille de départ

Derniers instants avant le départ de la course sur le circuit des Invalides.

9. Top départ !

A l’extinction des cinq feux rouges, les 18 monoplaces s’élancent pour 43 tours de course. Parti en pôle position, Sam Bird prend un mauvais envol et se fait dépasser par Lucas di Grassi et son coéquipier Jean-Eric Vergne au premier virage.

Lucas di Grassi, seul au monde

formule e abt de luca di grassi

Lucas di Grassi ne lâchera jamais la tête de la course. Le pilote Brésilien est bien décidé à gagner ce premier GP de Paris.

10. Du monde aux balcons

En plus des nombreuses personnes autour du circuit, les riverains n’hésitent pas à regarder la course depuis leur balcon. Comme au GP de Monaco.

11. A fond sur les freins

Les blocages de roues sont fréquents pendant la course, notamment dans le virage 8 en descente. La cause ? Les pneus ont dû mal à chauffer à cause d’une température extérieure trop basse (environ 10°C).

12. Ciel menaçant

Malgré un ciel menaçant pendant toute la course, la pluie ne se serra jamais invité à la fête.

13. Les arrêts au stand

Arrivé à mi-course, tous les pilotes rentrent au stand. Non pas pour installer de nouveaux pneus mais pour changer de voiture ! En effet, la capacité des batteries d’une voiture est trop faible pour couvrir toute la durée d’une course.

Changement éclair

pilote change de voiture en formule e

C’est assez surprenant de voir le pilote sortir de sa voiture en pleine course pour grimper dans une autre. Le transfert prend environ 20 à 30 secondes, le temps d’attacher le harnais du pilote.

14. Dépassements grâce au Fan Boost

Le Fan Boost est un surplus de puissance accordé à certains pilotes par les fans. Cela leur permet parfois de dépasser un concurrent.

15. Faibles écarts entre les pilotes

Les écarts de temps entre les pilotes sont relativement faibles. La moindre erreur peut vous faire perdre plusieurs positions.

16. Crash d’un pilote chinois

Le pilote chinois Ma Quing Hua a terminé sa course dans le décor. Son accident a nécessité le déploiement de la voiture de sécurité.

17. Arrivée sous régime de la Safety-Car

La BMW i8, qui fait office de voiture de sécurité, restera déployée jusqu’à la fin de la course. Vergne n’aura donc pas eu l’occasion de tenter une manoeuvre sur di Grassi.

18. Lucas di Grassi  meilleur pilote de Paris

Lucas di Grassi peut être fier de sa première victoire de Formule E dans Paris.

19. Vergne sur la deuxième marché du podium

Jean-Eric Vergne semble très satisfait du résultat final : il termine second avec sa monoplace à moteur DS.

20. Photo souvenir

Petit souvenir de Paris pour les trois premiers de la course de la journée.

21. Pendant ce temps là…

… Alain Prost, copropriétaire de l’écurie Renault e-DAMS, semble déçu du résultat. Ces deux pilotes terminent pourtant troisième (Di Resta) et quatrième (Prost).

22. Du monde pour assister au podium

Les nombreux spectateurs se sont entassés au pied du podium pour voir les pilotes de plus près.

23. Manuel Valls remet un trophée

Parmi les célébrités ayant remis le trophée aux vainqueurs, il y a Anne Hidalgo, la Maire de Paris, ou encore Manuel Valls, le premier Ministre français.

24. Trois anciens pilotes de F1 sur le podium

Le vainqueur Lucas di Grassi est entouré de Jean-Eric Vergne et Sébastien Buemi. Ce sont trois anciens pilotes de Formule 1.

25. Quelle ambiance !

Il y a de l’ambiance sur le podium du GP de Formule E de Paris.

26. Près de 15 000 personnes

Selon les organisateurs, le e-prix de Paris a attiré près de 15 000 personnes. Un vrai succès !

Votre commentaire :