L’écurie Toro Rosso vient d’annoncer la titularisation de Max Verstappen pour la saison 2015 de F1. La mauvaise nouvelle est que le jeune pilote néerlandais prendra le volant de Jean-Eric Vergne. Coup dur pour le français.

Jean Eric Vergne ne défendra plus les couleurs de l’écurie Toro Rosso en 2015. Le pilote français a été remercié par son écurie pour laisser la place à Max Verstappen. Si vous suiviez la Formule 1 dans les années 90, ce nom ne vous est sûrement pas inconnu.

Max Verstappen est en effet le fils de Jos Verstappen, un ancien pilote de F1 qui a couru pour des écuries aujourd’hui disparues : Benetton, Stewart, Arrows, Tyrrell ou encore Minardi.

Le plus jeune pilote de l’histoire de la F1

J’espère que la carrière de Max Verstappen sera plus brillante que celle de son père qui n’a gagné aucune course en 107 GP disputés. Mais il bat déjà un nouveau record en devenant le plus jeune pilote à débuter en F1, à l’âge de 17 ans (il est né en septembre 1997).

Vergne veut rester en Formule 1

L’annonce de la titularisation de Max Verstappen chez Toro Rosso a fait réagir le monde de la F1. A commencer par Jean-Eric Vergne qui s’est exprimé sur les réseaux sociaux.

« Toro Rosso est une bonne école. J’y ai beaucoup appris. Aujourd’hui, je me concentre sur ma fin de saison. Je suis déjà en train de travailler pour 2015. J’en encore beaucoup à montrer en F1 »

Ce message de Vergne répond déjà à la question que tout le monde se posait : non, le français ne fait pas une croix sur la F1. Et espère rebondir dans une autre écurie l’année prochaine.

Pour y parvenir, il pourra compter sur le soutien d’Alain Prost qui a déclaré dans la presse qu’il allait essayer de l’aider car « il mérite de poursuivre sa carrière en F1 ».

Jean-Eric Vergne au volant de la Toro Rosso F1
Vergne est pilote de F1 depuis 2012. Sa Toro Rosso ne lui a jamais permis de monter sur un podium

Sébastien Buemi a également réagi au départ de Vergne. Le pilote suisse est bien placé pour en parler, lui qui a vécu la même chose en 2011 chez Toro Rosso. La décision de Toro Rosso ne l’a pas surpris.

« Vergne était déjà un peu condamné »

« A partir du moment où l’an dernier, chez Red Bull, ils avaient choisi Ricciardo pour remplacer Webber, il était déjà un peu condamné », affirme le pilote suisse à F1i.

Selon Buemi, Vergne a tout de même de la chance dans son malheur car il a appris la nouvelle à la mi-saison, alors que lui n’avait été informé en fin d’année, « quand tous les volants étaient attribués ».

Peu d’options pour Vergne en 2015

J’espère sincèrement que Vergne restera sur les grilles de départ en 2015 car c’est un bon pilote. Il faut cependant rester réaliste : même s’il réalise une magnifique fin de saison 2014 chez Toro Rosso, ses options sont limitées pour l’année prochaine.

Ferrari, Red Bull, Mercedes, Force India et Williams ont déjà confirmé leurs pilotes pour la saison 2015. McLaren devrait prolonger le duo Jenson Button / Kevin Magnussen, et les dirigeants de Lotus ont déjà annoncé leur intention de garder Romain Grosjean.

Que reste-t-il à « JEV » ? Une place chez Sauber ou Caterham. Mais là encore, Vergne n’est pas en position de force car ces deux écuries font généralement appel à des pilotes payants. Vous croyez aux miracles ?

Votre commentaire :