Il est 6h30 du matin lorsque le réveil sonne. J’ai juste le temps de prendre un café avant de partir en direction du nouveau circuit de la Ferté Gaucher, en région parisienne, pour une journée riche en émotions et en glissades. Moteur !

Avant de m’élancer sur la piste, Continental me présente son nouveau pneumatique ContiSportContact 5P que je suis venu essayer. Il s’agit d’une nouvelle génération de pneu qui se veut aussi efficace sur route sèche que sur bitume détrempé.

Test de réflexes

La journée commence par un test de réflexe appelé le Batak. L’objectif consiste à appuyer le plus vite possible sur des boutons allumés pendant 30 secondes. Avec 31 points, je suis encore loin d’égaler le score d’un pilote professionnel qui est de 75 points en moyenne.

Alfa Romeo Mito au Conti Safety Days (2010)
L’Alfa Romeo Mito lors de l’épreuve du slalom chronométré.

La deuxième épreuve est un slalom chronométré au volant d’une Alfa Romeo Mito. Croyez-moi : zigzaguer entre des plots à vive allure sans partir en tête à queue réclame une certaine maîtrise. Par chance, j’y suis arrivé sans rien casser.

Freinages sur route mouillée

Apres ces séances de mise en jambe, je passe à l’épreuve du Technologie Track. Cet exercice consiste à passer un slalom sur une piste mouillée à une vitesse de 50 km/h et à simuler plusieurs freinages d’urgence au volant de voitures sportives : Audi S4 (333 ch), BMW Z4 35i (306 ch).

BMW Z4 au Conti Safety Days (2010)
Une propulsion est toujours délicate à conduire sur sol mouillé. L’efficacité des pneumatiques est donc primordiale.

En toute logique, l’Audi S4 est celle qui tire le mieux son épingle du jeu grâce à sa transmission intégrale Quattro. Mais la BMW Z4 n’est pas loin derrière malgré sa transmission aux roues arrière. Le bon grip de ces nouveaux pneus Continental sous la pluie n’y est sans doute pas étranger.

Au volant de bolides de rêve

Pour continuer en beauté, la journée se poursuit par un tour du circuit de la Ferté Gaucher au volant de bolides qui feraient fantasmer n’importe quel passionné : Audi TT RS (350 ch), Porsche Cayman (295 ch), Renault Mégane RS (250 ch).

Conti Safety Days (2010)
De gauche à droite : Audi TT-RS, BMW Z4 35i, Renault Mégane RS, Porsche Cayman.

Si l’Audi TT RS montre rapidement ses limites sur le circuit, et que la Porsche Cayman souffre d’une boîte de vitesse trop longue, la Renault Mégane RS semble faîte pour rouler sur circuit. Son châssis est d’une agilité remarquable et ses freins Brembo sont infatigables. Comme quoi la puissance d’une voiture ne fait tout.

Baptême de piste

Comme une cerise sur le gâteau, la journée se termine par un baptême de piste aux côtés d’un pilote professionnel. Le pilotage prend alors un tout autre sens. Je sais maintenant ce que veut dire prendre un virage à la corde !

C’est ainsi que s’achève cette journée sous un beau soleil et une ambiance très sympathique. Un grand merci à l’équipe de Continental pour cette journée inoubliable lors des Conti Safety Days 2010.

Galerie photos Conti Safety Days 2010

Votre commentaire :