SÉCURITÉ ROUTIÈRE – Conduire sa voiture la nuit réclame une vigilance particulière, avant et pendant le trajet. Nos conseils pour passer un voyage en toute sécurité.

Départ en vacances rime avec embouteillages sur les routes. Pour les éviter, certains automobilistes font le choix de partir la nuit. Si le trafic est effectivement plus dense, les risques d’accident sont aussi plus élevés. Ne négligez pas ces quelques conseils.

Vérifiez l’état de votre voiture

Les phares allumés d'une voiture
Vérifiez l’éclairage avant de prendre la route.

Avant de prendre la route à la belle étoile, une inspection de votre voiture est recommandée. Outre l’usure et la pression des pneus (à froid de préférence, sinon rajoutez 0,3 Bar de pression), vérifiez l’état des balais d’essuie-glace et la propreté du pare-brise. Les traces de balayages et d’insectes peuvent gêner la visibilité, surtout lorsque vous croisez un autre véhicule. Contrôlez le bon fonctionnement de l’éclairage : des phares aux clignotants, en passant par les antibrouillards et les feux stop.

Enfin, assurez-vous que les équipements de sécurité obligatoires (gilet de sécurité et triangle de signalisation) sont dans votre véhicule.

  • Contrôlez la pression de vos pneus
  • Nettoyez votre pare-brise
  • Vérifiez le bon fonctionnement des ampoules

Partez en pleine forme

La fatigue est responsable dans un accident mortel sur trois. Prenez la route seulement si vous vous en sentez capable. Reposez-vous bien avant le voyage de nuit et évitez de manger des aliments trop gras (charcuterie, frites, pâtisseries…), responsables de problèmes de digestion et d’une sensation de fatigue. Si vous prenez des médicaments, lisez la notice ou les indications sur l’emballage pour vous assurer qu’ils n’affectent pas la capacité à conduire. Dernier point important : ne buvez pas d’alcool et ne prenez pas de drogues.

  • Reposez-vous bien avant de partir
  • Évitez les repas trop riches
  • Pas d’alcool ou de drogues
  • Attention aux médicaments
Un homme donne ses clés de voiture car il boit de l'alcool
Boire de l’alcool avant conduire la nuit n’est pas une bonne idée…

Roulez prudemment

L’absence de trafic ne signifie pas qu’il y a absence de danger. La nuit, il faut redoubler de vigilance car la visibilité est mauvaise et les distances de freinage sont plus grandes. Un obstacle (animal, piéton, objet sur la route…) peut apparaître au dernier moment dans le champ de vision. Si vous roulez sur l’autoroute, regardez à deux fois avant d’effectuer une manœuvre de dépassement car la perception des distances change la nuit. Il n’est pas recommandé de mettre le chauffage trop fort, même en hiver, car la chaleur a tendance à endormir. Une température de 20 degrés est idéale.

  • Soyez toujours vigilent sur la route
  • Evitez le chauffage, même en hiver

Faites des pauses régulières

Circulation de nuit sur une route en ville
Prendre le volant en ayant dormi 5 heures ou moins la veille de son départ multiplie par trois le risque d’avoir un accident (source : Inserm).

Roulez de nuit est vite fatiguant, surtout sur l’autoroute. Faites une pause de 20 minutes environ toutes les 2 heures maximum . Profitez-en pour marcher, courir, étirer vos jambes et prendre un café. Repartez seulement quand vous vous sentez prêt. Profitez de ces pauses pour vérifier la pression de vos pneus et nettoyer les phares et le pare-brise, surtout l’été à cause des insectes. La grande majorité des aires autoroutières disposent de stations de gonflage et de raclettes pour le pare-brise.

  • Faîtes une pause de 20 minutes toutes les 2 heures
  • Détendez-vous une fois arrêté

Attention à la somnolence

Vous avez froid, vos yeux sont lourds, votre nuque se raidit : ce sont des signes de somnolence. N’essayez pas de lutter : les risques d’accidents sont multipliés par 4. Activez la climatisation, ouvrez la fenêtre, mettez de la musique et arrêtez-vous dans un endroit sécurisé le plus rapidement possible. Si vous n’êtes pas seul, demandez à vos passagers de vous faire la conversation et de vous surveiller.

Une fois à l’arrêt, passez le volant à votre voisin ou reposez-vous au moins un quart d’heure avant de reprendre la route.

  • Arrêtez-vous immédiatement en cas de somnolence
  • Reposez-vous 15 min minimum ou passez le volant

A RETENIR

Conduire de nuit à ses avantages mais aussi ses inconvénients. Il ne faut pas minimiser les dangers. Partez bien reposer, ne luttez pas contre la fatigue même si c’est pour arriver le premier à la plage ou sur les pistes de ski. Mieux vaut arriver en retard en vacances qu’en avance au paradis…

>> Danger du téléphone au volant, la preuve en vidéo

Notez cet article :

Votre commentaire :